Biographie

Serge Roubakine

Serge Roubakine est né à Lausanne. Il a travaillé successivement dans les domaines de l’architecture, du génie civil et de l’éducation jusqu’en 1994.

Allant explorer les limites de l’équilibre ou sollicitant l’élasticité de la matière, il pourchasse le mouvement, qu’il soit oscillation, rotation ou frémissement imperceptible, cherchant à faire de ses assemblages des détecteurs de vie réagissant au passage d’êtres vivants, à la caresse du vent et aux lois de la gravitation universelle.

Les mobiles

Les travaux les plus récents font référence à la calligraphie de l’extrême-orient vue comme la matérialisation d’un mouvement, d’un geste d’une spontanéité  totale qui laisse sa trace sur une surface de papier en allant à l’essentiel. Mouvement, geste, témoignent de la pérennité du changement. De même ces mobiles, même si parfois leurs mouvements sont infimes, laissent en quelque sorte leur trace dans l’espace. Et qui sait si le lent balancement ou la moelleuse oscillation de l’un ou l’autre d’entre eux ne finira pas par influencer le rythme de la respiration, les battements du cœur, l'agitation des pensées et,  par là, favorisera temporairement le retour à l’équanimité ?

De même que dans la vie quotidienne ce qui est recherché ici est de l'ordre de la simplicité, de l'essentiel, car, ainsi que l'a écrit Antoine de St. Exupéry, " La perfection est atteinte non quand il n'y a plus rien à ajouter, mais plus rien à ôter ". 

Ici la spontanéité s'est manifestée lors de l'irruption soudaine d'une image dans l'esprit de l'artiste qui, ensuite, a cherché à la sauvegarder à l'état brut tout au long du processus de fabrication par l'économie des moyens utilisés. Elle se voudrait pareille à celle du musicien de jazz dans son improvisation.

Miles Davis, homme de changement et de spontanéité s’il en fut, a dit une fois : « Pourquoi jouer tant de notes ? Il suffit de jouer les plus belles ».  

C’est ce qui, humblement, a été tenté ici.

Expositions collectives

1996: Galerie d’art de St Légier

2001: Galerie « Le vol du papillon », Lausanne
          Module 7, St Sulpice
          Galerie Artcadache, Vallorbe

2004-2005: Galerie Pomone, Lutry

2005. Galerie d’art de St Légier

1996-2006: Galerie 5 o’clock, Lausanne(en permanence)

2007 - Galerie Brûlée, 6 rue Brûlée, 67000 Strasbourg, France

2007 - Galerie Artcadache, 5 rue des Grandes Forges, 1337 Vallorbe, VD

2008 - Galerie Arcane, rue de la Cure 2, 2035 Corcelles/Neuchatel

2008 - Galerie Pomone, Lutry

2010 - Esquisse Galerie d'arts, rue de Rive 33, 1260 Nyon 

 Expositions personnelles

 2001: Galerie « Les citrons masqués », Yverdon

 2002: Etablissement d’assurance contre l’incendie, Vevey

 2007: exposition à la Galerie des Citrons Masqués à Yverdon-les Bains

 2007 - Fondation l'Estrée, 1008 Ropraz, VD

 

Serge Roubakine : roubakine_s@yahoo.com

Accueil ] Biographie ] Mobiles 2005 ] Mobiles 2006 ] Mobiles 2007 ] Mobiles 2007A ] Interview RSR ] Liens ] Contact ]


©
Webmaster Adelia